Le Trail de la Grande Champagne

La journée du dimanche 27 juin commence sous les averses orageuses. De quoi refroidir les traileurs à prendre le départ? Que nenni !

Après des mois de crapahutage autour de chez eux, d’absence de challenge, tout le monde avait hâte de pouvoir découvrir un nouveau terrain de jeu et de se dépasser.

Benoît et Antoine, alignés sur le 52km, ont eu le droit à un départ très humide, mais Antoine a trouvé sa propre stratégie pour ne pas se refroidir sous la pluie avant le départ … arriver tout juste à l’heure sur la ligne à … 6h59 !

Une heure et demi plus tard, les coureurs du 12 et du 24km arrivent progressivement sur la zone de départ, un quart d’heure avant le départ du 24km, miracle, la pluie s’arrête. Juste parfait pour savourer tous ensemble l’excitation d’avant course, et faire la photo de groupe !

9h00, top départ du 24km. Ceux du 12 sont comme des lions en cage. 9h15, délivrance, c’est parti pour les suivants ! Les marcheuses/eurs qui partiront après sont même présents dans la 1ère côte du parcours pour les encouragements et les photos, l’excitation est à son comble.

C’était prévisible, le parcours ressemble à un champ de bataille : de la boue, de l’eau qui ruisselle sur les traces du sentier, des flaques … qui montent jusqu’à la cuisse (!), de la pluie qui brouille la vue au milieu des bois, des coups de tonnerre. C’est de la folie, on ne se croirait pas en été !

Tout ça amènera son lot de belles gamelles, de petits bobos, de contractures sur une semaine. Et en même temps, cette météo évitera l’effort difficile sous des grosses chaleurs, et surtout réveillera la joie enfantine en chacun d’entre nous : glisser dans la boue, sauter dans les flaques d’eau, rester sous les trombes d’eau au milieu des coups de tonnerre, crapahuter dans les bois, monter à la corde etc.

Corde qui aura fait parler d’elle sur le 12km puisqu’elle a été mise en place une fois que ça n’était plus (du tout) praticable donc après que le premier tiers des coureurs fut passé :

-« sympa la côte avec la corde »

-« mais quelle corde, je n’ai pas vu de corde moi? »

Le parcours ravit les fans de dénivelé positif avec ses 1430m sur le 52km, 700m sur le 24km, et 380m sur le 12km.

Bravo aux bénévoles d’avoir concocter un parcours de trail où les passages sur route sont rares, avec un bon équilibre entre singles dans les bois, chemins blancs dans les vignes, flanc de coteau avec beaux points de vue, passage dans les distilleries (pas pour le 12km), dans une carrière (sur le 52km) près de châteaux, et « grimpette » des marches des géants.

Tout le monde finira plus ou moins éreinté, mais avec le sourire et beaucoup de souvenirs.

Et à l’arrivée, quel plaisir de manger en de bonne compagnie pour échanger sur nos sensations, nos anecdotes de courses, tout ça autour d’une bonne moules-frites !

Félicitations à tous : Céline, Bruno, Virginie, Benoît, Antoine, Lise, Sandra, Aurélie, Cyrille F., Cyrille P., Guillaume, Nathalie, Angélique, Frank, Lilou, Raphaël, Laurent, Léonie, Cédrik, Emmanuel, Giulia, Adeline, Stéphanie et Gérald

Pour le bonus : sur le 24km Laurent a fini 1er au scratch, Raphaël 1er de sa catégorie, et Cédrik a fini 5ème du 12km et 1er de sa catégorie.

Et un grand merci à toute l’équipe de bénévoles d’Aventures Running Segonzac, à l’année prochaine !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s